Accueil - - - IMPRESSION 3D - USINE DU FUTUR. Intelligence artificielle. Aubert & Duval, la filiale du groupe ERAMET se positionne comme un acteur majeur de la filière de l’impression 3D.

Aubert & Duval, la filiale du groupe ERAMET se positionne comme un acteur majeur de la filière de l’impression 3D.

0
0
125

 

Aubert & Duval Francais

 

Acteur incontournable de la chaîne régionale, Aubert & Duval, une filiale du groupe Eramet spécialisée dans la transformation à chaud des métaux. Sur le site des Ancizes (Puy-de-Dôme), une équipe est dédiée au développement des poudres afin d’élaborer de nouvelles nuances et d’apporter un soutien technique aux équipes de production.

 “Nous sommes à un tournant industriel majeur,  Les développements liés à la fabrication additive s’intensifient. Nos clients, notamment dans l’aéronautique et l’énergie, lancent en 3D de plus en plus de pièces de petite et moyenne dimensions réalisées actuellement en fonderie. Nous compléterons si nécessaire les capacités de production pour les adapter à leurs besoins futurs.”

Olivier Dubois, le directeur de la business unit poudres métalliques

Aubert & Duval – Groupe ERAMET

Une vision que partage Constellium. “Au départ, la fabrication additive est apparue comme une menace pour les produits que nous réalisons, notamment à Issoire (Puy-de-Dôme). Mais notre métier étant de fabriquer des alliages à haute valeur ajoutée, nous voyons là désormais des opportunités à saisir. Nous sommes en train de développer de nouveaux alliages, en particulier pour la filière Auvergne-Rhône-Alpes, pour élaborer des produits capables de conserver les propriétés de l’aluminium et de s’adapter à la fabrication additive”, explique Bruno Chenal, directeur de la stratégie et de l’innovation chez Constellium.

Depuis la fusion des régions, l’axe Clermont-Ferrand Saint-Étienne symbolise cette synergie. Plusieurs sociétés de fabrication de pièces en impression 3D occupent déjà le devant de la scène. C’est le cas de Prismadd, une filiale du groupe WeAre implanté dans la Loire. “Notre objectif est d’apporter du gain de performance et de fonctionnalité à nos clients, par des produits plus techniques, analyse Jean-Frédéric Chrétien, le directeur opérationnel de Prismadd. Et de faire exploser la technologie 3D dans un futur proche !”

“Il y aura une révolution industrielle, mais quand ?” – Vincent Ferreiro, PDG d’AddUp

Après trois ans d’activité, quel est le bilan de AddUp ?
Nous avons produit et vendu une dizaine de machines, dans différents domaines d’application. Parmi nos clients, nous comptons l’École normale supérieure de Cachan, à qui nous avons livré une plate-forme de fabrication additive unique en Europe, et les centres de formation d’apprentis de l’industrie de Toulouse et d’Orléans. Nous avons également contribué au programme Additive Factory Hub sur le plateau de Saclay, et sommes en contact avec la quasi-totalité des acteurs du secteur automobile.

Le marché de la fabrication additive a pourtant du mal à décoller…
Il y aura une révolution industrielle et un basculement massif vers la fabrication additive. Reste à savoir quand… Le frémissement est de plus en plus intense, mais c’est lent. Mille machines 3D ont été vendues dans le monde, tous fabricants confondus. L’avenir est devant nous. Le potentiel est énorme.

À quelle échéance ce marché sera-t-il mature ?
Il suffira de quelques références dans le domaine automobile pour que le marché décolle, car dans ce cas, il s’agira de produire des dizaines de milliers de pièces. On n’en est pas si loin. Certains constructeurs sont au point de bascule. Nos machines se perfectionnent. Dans les trois à cinq prochaines années, les choses auront sérieusement évolué. Non seulement dans le domaine industriel, mais aussi dans les produits de consommation courante. Il y aura un effet boule de neige. (  September 30, 2018 by Abdelaziz ADDAD france-metallurgie )

Plus d’infos :

https://www.usinenouvelle.com/article/une-filiere-de-l-impression-3d-se-met-en-place.N742349

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par JC-GIROUD
Charger d'autres écrits dans - - - IMPRESSION 3D - USINE DU FUTUR. Intelligence artificielle.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

TENDANCES DU MARCHE FRANCAIS DES LUBRIFIANTS A FIN SEPTEMBRE 2017.

TENDANCES DU MARCHE  DES LUBRIFIANTS A FIN SEPTEMBRE  2017. Lubrifiants pour l’automobile …