Accueil - - - IMPRESSION 3D - USINE DU FUTUR. Intelligence artificielle. Industrie 4.0 : l’usine vraiment intelligente ?

Industrie 4.0 : l’usine vraiment intelligente ?

0
0
141

Industrie 4.0 : l’usine vraiment intelligente ? dans - - - IMPRESSION 3D - USINE DU FUTUR. Intelligence artificielle.

Source photo : lesclesdedemain.lemonde

Aujourd’hui, quiconque s’intéressant à l’industrie aura entendu parler du concept « d’industrie 4.0 ». Pour l’expliquer simplement, je dirai que l’industrie 4.0 est la transformation digitale qui s’invite dans les usines. Autrement dit, il s’agit de transformer les manières d’y travailler pour être plus agile, plus innovant, plus collaboratif et plus centré sur le client, en s’appuyant sur les nouvelles technologies.

Dans cette perspective, pour être vraiment « smart », l’usine du futur devra s’appuyer sur 3 intelligences : l’intelligence des machines, l’intelligence du terrain et l’intelligence humaine. Comment cette vision peut-elle se concrétiser ? Voici en tout cas le chemin que nous essayons de suivre chez Saint-Gobain.

1)     L’intelligence des machines : tirer parti de la data

L’intelligence des machines est la clé de voute de l’industrie 4.0. Il s’agit de créer des unités de production dans lesquels outils logiciels et machines-outils interagissent directement. Les applications qui en découlent sont nombreuses : suivi en temps réel de la production, dispositifs d’alertes automatiques, maintenance prédictive ou encore optimisation des « recettes » de fabrication. Un exemple parmi d’autres : notre filiale Adfors, spécialisée dans les solutions de renforcement à base de fibre de verre, utilise des logiciels basés sur l’intelligence artificielle pour optimiser le fonctionnement des fours produisant la fibre de verre. Avec pour résultat une réduction de la quantité de ressources utilisées et une réduction des coûts, avec une qualité du produit améliorée.

2)     L’intelligence locale

L’industrie 4.0 constitue aussi une chance pour réindustrialiser localement. Plutôt que de passer par des séries à grande échelle produites dans des pays à bas coûts et dont l’empreinte écologique est souvent importante, les nouvelles technologies de fabrication (comme l’impression 3D) rendent possible la fabrication de petites séries, co-conçues avec le client. Le tout de façon locale et compétitive. Aux Pays-Bas par exemple, nos usines de plaques de plâtre livrent sur chantier des plaques préfabriquées, prédécoupées aux bonnes dimensions, pré-montées. Les chantiers des clients sont ainsi plus rapides, plus économiques et génèrent bien moins de déchets.

3)     L’intelligence humaine : notre atout le plus précieux

Dans cette usine 4.0, l’humain va demeurer notre principal actif. La technologie nous permet de simplifier des tâches toujours plus complexes et d’ordonner toujours plus d’informations. Mais elle n’est pas capable de connaitre le but ou le sens. Comprendre, créer, contextualiser… ces compétences sont celles du cerveau humain, elles ne peuvent être imitées.

Pour cette raison, les humains ne vont pas être chassés des usines, bien au contraire. Cependant leurs tâches évoluent.

L’enjeu décisif des prochaines années sera donc la montée en compétences, notamment sur l’usage des technologies digitales, des hommes et des femmes qui travaillent dans les usines. Nous avons la chance dans le groupe d’avoir une usine à la pointe en la matière. En Allemagne, chez Sekurit, notre filiale de production de verre automobile, une académie digitale a permis de former 80% du personnel de l’usine. Permettant l’acquisition de compétences et la stabilité de l’emploi, les programmes d’industrie 4.0 y sont fortement soutenus, y compris par les syndicats.

L’industrie 4.0 est avant tout une vision pour le futur de l’industrie. Elle devra être connectée, ancrée dans les territoires et humaine.

Le chemin pour y parvenir est souvent complexe, et toutes nos usines ne peuvent pas avancer au même rythme. Mais nous continuons d’apprendre et d’expérimenter, car cette révolution est aujourd’hui une nécessité. De la réindustrialisation de nos territoires à la lutte contre le changement climatique, nous avons besoin de ces usines intelligentes. Il nous appartient maintenant d’en tirer pleinement parti pour le bien collectif. ( Benoit d’Iribarne  Vice President Industry Performance and Technology )

https://www.linkedin.com/pulse/industrie-40-lusine-vraiment-intelligente-benoit-d-iribarne/

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par JC-GIROUD
Charger d'autres écrits dans - - - IMPRESSION 3D - USINE DU FUTUR. Intelligence artificielle.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

SANDVIK CoroCut QD : Le système le plus fiable pour le tronçonnage.tronçonnage,

Sandvik CoroCut® QD, le premier système pour le tronçonnage et les gorges profondes en tou…