Accueil - - - Lubrifiants : préconisations constructeurs, normes, homologations. ISO 55000 une norme internationale publiée par l’Organisation internationale de normalisation (ISO).

ISO 55000 une norme internationale publiée par l’Organisation internationale de normalisation (ISO).

0
0
113

 

ISO 55000 une norme internationale publiée par l'Organisation internationale de normalisation (ISO). dans - - - Lubrifiants : préconisations constructeurs, normes, homologations.

 

ISO 55000 est une norme internationale publiée par l’Organisation internationale de normalisation (ISO), créée et approuvée par 10 pays, 50 organisations et 15 industries différentes. Les éléments fondamentaux de la norme ISO 55000 proviennent de la norme PAS 55 de la British Standards Institution (BSI). Elle fournit un cadre global pour l’utilisation des principes modernes de gestion des actifs.

Les nouvelles certifications PAS 55 et ISO 55000 assurent non seulement les organismes (de tutelle) mais surtout leurs actionnaires et les investisseurs institutionnels de la meilleure rentabilité de l’euro investi dans la pérennité d’actifs industriels de plus en plus complexes.

Un actif, par définition, est tout ce qui a une valeur future. La machinerie et l’équipement des usines sont le plus souvent appelés actifs. Cependant, les personnes sont également des atouts, tout comme les logiciels, la propriété intellectuelle (par exemple, les brevets et les marques), les connaissances / compétences, la bonne volonté et bien plus encore. En un mot, la gestion des actifs peut être résumée par les phrases suivantes extraites de l’ISO 55000. Certains mots sont plus ou moins accentués concepts et thèmes que je développerai plus loin dans cette colonne et dans les prochaines colonnes.

POURQUOI UNE NORME ISO 55000 ?

  • La prise de conscience qu’il faut penser et agir différemment est croissante (facteur différenciant de succès).
  • Les ressources économiques et naturelles sont de plus en plus rares.
  • Les industriels cherchent des retours sur investissements plus importants sur leurs actifs.
  • Les gouvernements se focalisent à faire un meilleur usage de l’argent public.
  • Les décisions concernant la fiabilité et la disponibilité rentables des actifs, deviennent de plus en plus difficiles.

VERS L’ISO 55000 : TRAVAILLER AUTREMENT !

  • Dépenser moins et obtenir plus de résultats globaux  et durables.
  • Gérer les risques, pas uniquement les ressources.
  • Penser fonctions, pas aux pièces.
  • Viser le cycle de vie du binôme Actifs-Business.
  • Avoir une organisation qui partage le même objectif entre tous les services/fonctions.
  • Avoir des actionnaires qui comprennent mieux les choix opérés.
  • Avoir des objectifs de développement durable.
  • Améliorer l’équilibre entre l’efficacité à court terme et la rentabilité durable à long terme.
  • Rompre le cercle vicieux de la chasse aux gains rapides avec des actions non réfléchies et peu coûteuses, en proposant des processus à long terme basés sur les bonnes pratiques en Risque et en Coût (y compris le “manque à gagner”) qui est étayé par des résultats tangibles et démontrables.

QUELS BÉNÉFICES PEUT-ON AVOIR AVEC LA NORME ET CERTIFICATION ISO

Les avantages de la mise en œuvre de bonnes pratiques de la gestion d’actifs sont bien documentés. Ils comprennent une meilleure gestion des risques; une priorisation efficace de l’investissement; une ventilation des silos organisationnels avec une collaboration accrue et l’alignement autour de la gestion du cycle de vie des actifs; une documentation des processus et des procédures clés; et permet de structurer la formation et la rétention des compétences clés.

A titre d’exemple, certains services publics au Royaume-Uni, pays précurseur de l’Asset Management Industriel (gestion d’actifs industriels) ayant mis en œuvre des
programmes et des normes de gestion d’actifs il y a plusieurs années ont atteint, entre autres
avantages:

  • Une réduction de 20 pour cent des coûts en capital
  • Une réduction de 10 pour cent des coûts d’exploitation
  • Amélioration de la conformité environnementale (du pire au premier)

Cependant, le chemin à parcourir pour la mise en œuvre d’une approche de gestion d’actifs dans l’industrie et l’infrastructure peut être tortueuse. Les organisations n’ont pas forcément encore une image précise de leur point de départ ou de leur niveau de maturité actuelle, ou de ce qui pourrait constituer les bonnes pratiques dans la gestion d’actifs.

L’objectif de la norme ISO 55001 est exactement de proposer un cadre pour un système de gestion d’actifs.
Cette norme a été publiée en janvier 2014 et pour la première fois il y a eu une vue internationalement reconnu de bonnes pratiques de la gestion d’actifs. ​
La BSI PAS 55 est une spécification pour une gestion optimisée d’actifs physiques.
Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par JC-GIROUD
Charger d'autres écrits dans - - - Lubrifiants : préconisations constructeurs, normes, homologations.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Nouvelle fraise à surfacer GoldQuadXXX 30°.

Devant le succès de la gamme d’outils GoldQuad, ­Ingersoll élargit sa gamme avec les nouve…