Accueil - - - Actualité lubrifiants automobiles Oil Factory la fin d’une aventure.

Oil Factory la fin d’une aventure.

0
0
115

Le site BtoB de vente en ligne de lubrifiants a mis fin à ses activités durant l’été. La fin d’une aventure digne d’intérêt, ne serait-ce que par son exclusivité sur le secteur, qui avait pris corps en 2013…

Une certaine pression tarifaire clairement ressentie au niveau du négoce avec pour conséquence une marge plus étroite à la revente, des investissements de départ sans doute quelque peu élevés en matière de stocks, notamment en ce qui concerne les produits annexes de plus faible rotation (liquides de refroidissement et lave-glaces, pistolets de graissage, pompes, AdBlue, etc.), voilà a priori les deux raisons majeures qui auraient conduit Oil Factory à cesser son activité cet été, la société parisienne se trouvant aujourd’hui en cours de liquidation suite au jugement en date du 25 août dernier…

Que dire de plus ? Rien, ou presque, sinon que d’exprimer un profond regret. Fondée en juin 2013 par Laurent Barlesi, bien connu dans le monde du sport automobile, Oil Factory avait le mérite d’exister depuis son lancement officiel en septembre 2014.

Mieux, le site BtoB représentait une véritable opportunité sur le secteur des lubrifiants, une bonne dizaine d’années après la création du premier site de vente en ligne de pneumatiques. En dépit de son originalité, et aussi de sa démarche quelque peu osée eu égard aux convenances bien établies sur le territoire (celles qui consistent à visiter les ateliers, via une force commerciale dédiée), Oil Factory avait réussi à se faire une place au soleil grâce à la confiance accordée par les agents et autres MRA, voire même par certains concessionnaires.

D’ailleurs, à l’occasion d’un premier bilan réalisé peu avant septembre 2015, le président/fondateur se montrait confiant pour la suite. « Aujourd’hui, nous avons près de 700 comptes ouverts de clients professionnels, sachant que nous nous étions fixés un objectif de 750 comptes au terme de la première année, indiquait Laurent Barlesi. Partant de là, nous devrions être en phase avec nos objectifs en septembre. La notion de confiance s’est installée dans la mesure où les clients qui ont acheté une fois renouvellent leur démarche. En moyenne, les commandes sont effectuées tous les deux mois, pour un montant moyen de 7 à 800€, conformément à nos prévisions là encore. » Malheureusement, on connaît la suite…

Oil Factory c’est fini !

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par JC-GIROUD
Charger d'autres écrits dans - - - Actualité lubrifiants automobiles

Laisser un commentaire

Consulter aussi

CONDAT : CONDAPULSE propulsez les performances de vos fluides d’usinage.

    Une innovation destinée à améliorer les performances des fluides d’usinage …