Accueil - - - Actualité lubrifiants automobiles UN LUBRIFIANT EN CRISTAUX LIQUIDES.

UN LUBRIFIANT EN CRISTAUX LIQUIDES.

0
0
293

Ensemble avec un consortium, l’institut Fraunhofer de mécanique des matériaux IWM à Fribourg a développé une toute nouvelle classe de substance qui pourrait tout changer : un lubrifiant à base de cristaux liquides. Sa composition chimique se distingue; bien que cela soit liquide, les molécules présentent des propriétés directionnelles comme des cristaux le font. Lorsque deux surfaces se déplacent dans des directions opposées, les molécules de cristaux liquides entre les deux surfaces s’alignent de sorte que la résistance de frottement devienne extrêmement faible. Cela permet un glissement quasiment sans frictions.

Les cristaux liquides sont connus pour leur utilisation dans les écrans de télévision à cristaux liquides (LCD), les téléphones portables ou les écrans tactiles. L’idée originale de les utiliser comme un lubrifiant a été proposé par Nematel GmbH, qui se tourna alors vers l’institut Fraunhofer IWM pour exploiter l’idée. Le Dr Tobias Amann a appliqué le lubrifiant à base de cristaux liquides entre deux pièces métalliques. « Même lors du premier test, nous avons mesuré des coefficients de frottement extrêmement bas », se souvient Amann.

Des molécules à structure adaptive forment un lubrifiant à cristaux liquides.

Les chercheurs de l’institut Fraunhofer IWM ont découvert que le cristal liquide est bien adapté pour les lubrifiants parce que ses molécules sont longues et minces. « Lorsqu’il est utilisé comme un lubrifiant entre deux surfaces qui glissent les unes sur les autres, les molécules s’alignent parallèlement les unes aux autres », explique le Dr Andreas Kailer, directeur par intérim de l’unité d’affaires « tribologie » à l’institut Fraunhofer IWM. Ces couches de molécules sont très stables mais glissent facilement les unes sur ​​les autres, en gardant des niveaux de frottement et d’usure minimum.

Pourtant, beaucoup de choses manquent avant le développement d’un lubrifiant à cristaux liquides approprié à des applications pratiques. L’institut Fraunhofer IWM a initié un projet en 2010 avec Nematel GmbH et les experts lubrifiant de Dr Tillwich GmbH, parrainé par le ministère fédéral allemand de l’Éducation et de la Recherche (BMBF). Susanne Beyer-Faiss, chimiste à Tillwich, a amélioré la stabilité des cristaux liquides avec l’aide d’additifs. Dans le même temps, son collègue Werner Stehr, a construit une unité de test spéciale qui utilise la technologie laser pour permettre la mesure sans contact des coefficients de frottement extrêmement bas.

SOURCE : FRAUNHOFER

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par JC-GIROUD
Charger d'autres écrits dans - - - Actualité lubrifiants automobiles

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Journée de l’Additive chez Halbronn.

La prochaine session des Journées de l’Additive aura lieu le Jeudi 19 Octobre prochain, à …